3 mai 2020

L’océan me manque...

L’océan me manque et comme bon nombre d’usagers de la côte, je suis un peu déçu de la prolongation des fermetures des plages après le 11 mai. Je n’ai pas envie d’amorcer un quelconque débat et je tiens à respecter les règles, aussi absurdes soient-elles.

L’océan me manque

L’envie n’est pas d’aller poser ma serviette, j’espérais juste pouvoir surfer, kiter ou tout simplement aller nager avec ou sans mon caisson.


Alors en attendant, je profite de mon précieux temps libre pour mettre à plat pas mal de choses, apprendre, entretenir, organiser, nettoyer… En gros optimiser l’existant avant d’envisager n’importe quel nouveau projet.

J’ai passé pas mal de temps à trier la maison et le garage pour éliminer le superflu, je passe désormais beaucoup de temps à apprendre et peaufiner mon workflow pour me simplifier la vie, gagner du temps et être encore plus efficace pour les prochains projets.

Après avoir révisé mon vélo, j’étais heureux d’apprendre que le vélo était finalement autorisé dans le cadre des règles édictée pendant le confinement. Je me suis donc imaginé une boucle à moins d’un kilomètre de chez moi et je tourne en rond à défaut d’aller plus loin, mais ça fait déjà un bien fou.

L’océan me manque
L’océan me manque

J’ai également testé le setup bikepacking acheté d’occasion, ce qui me permet de rêver et planifier mes prochaines escapades sur Komoot.

Envie d’échanger sur le sujet avec moi ? Rejoins-moi sur Twitter 🐥 !