Le 24 décembre 2021

Mon année 2021

J’ai l’impression que je dis la même chose chaque année, mais que le temps passe vite ! Nous voici déjà à quelques heures d’un réveillon de Noël, une année bien remplie, mais beaucoup moins subie que les dernières années. Voici l’heure de ma rétrospective annuelle avec ce que je retiens de cette année.

Planchette & Nikonos

Je ne saurais pas trop dire d’où ça vient, mais j’ai cette connexion avec la mer depuis mon plus jeune âge, ce besoin d’être à proximité de l’eau ou dans l’eau. Ça s’est exprimé par de la voile, du kitesurf, du surf, mais en devenant passionné par la photographie, il y a toujours eu cette question « aller surfer ou faire des images ? ». Eh bien je crois bien que j’ai trouvé la solution pour faire les deux en quelques sortes, c’est la prise de vue aqua. Une combinaison, ma paire de palmes et un caisson étanche et me voilà dans les vagues à nager, faire des images et partager ces chouettes moments avec les surfeurs(euses).

Planchette et Nikonos
Planchette et Nikonos
Planchette et Nikonos

Qu’on se le dise, je n’ai pas pratiqué le kite depuis plus d’un an, j’ai même revendu tout mon matos après 20 ans de pratique, le surf sort occasionnellement, en revanche la combi et les palmes sont souvent à l’eau et ça me plait beaucoup. Je me suis même offert une #WastetoWaves handplane de chez foam. + OTHERS pour progresser en bodysurf et surfer des vagues plus creuses. Une approche vraiment minimaliste et primitive du surf que j’adore.
L’autre investissement de l’année est un chouette Nikonos V dont je rêvais depuis longtemps. Merci Yannick de m’avoir permis d’en avoir un entre les mains. C’est vraiment un chouette appareil qui me permet de retrouver les bonheurs de la photographie argentique dans l’eau. J’aime énormément lui mettre de la Ilford HP5+ ou de la Portra 800, deux de mes pellicules favorites. Entre les commandes clients et les projets de films cette année, je n’ai pas réussi à le sortir autant que j’aimerai, mais c’est sûr qu’en 2022, je passerais beaucoup plus de temps avec lui et je vous explique ça à la fin de cette note. 🤫

Planchette et Nikonos
Planchette et Nikonos

Finalement, peu importe le moyen, il faut que j’aille à l’eau régulièrement pour mon équilibre.

IMMERSION

IMMERSION… Il y aurait tellement à dire là dessus ! Initié fin 2019, ce projet a été terminé cette année avec une chouette avant-première au cinéma en juin dernier. Premières interviews, prises de parole pour présenter son travail devant une assemblée, un exercice pas forcément simple pour moi, mais qui est tellement gratifiant. Je préfère clairement être sur le terrain, dans mon élément avec une caméra dans les mains. Mais bon, ça fait partie du boulot.
Après une bonne année et demie de travail, je suis vraiment content d’avoir réalisé ce film avec Jeremy, nous avons beaucoup appris sur ce projet.

Il y a encore tant à raconter sur ce projet, j’ai d’ailleurs prévu d’écrire sur les offs du film, mais ça sera pour 2022, j’ai d’abord eu besoin de digérer ce projet pour passer à la suite.

Slow is Beautiful

Pour faire écho à IMMERSION, Slow is Beautiful est le symbole de cette digestion de projet, ce besoin de renouer avec les choses simples et plus important, de renouer avec mon territoire.

Plus qu’un projet vidéo, c’était surtout l’occasion de recevoir Jeremy à la maison et de partager avec lui le plaisir de créer des images sur les endroits que j’affectionne. Nous avons pris notre temps, pris le temps de redécouvrir le Finistère, d’aller surfer, d’aller pêcher et de jouer avec nos appareils argentique et Super 8.

Slow is Beautiful
Slow is Beautiful
Slow is Beautiful
Slow is Beautiful
Slow is Beautiful

Cette pause dans l’été nous aura fait le plus grand bien, c’était nécessaire après des mois le nez dans le guidon. Plus qu’une parenthèse, Slow is Beautiful est un point final à IMMERSION et le début d’un nouveau chapitre créatif.

Beaucoup (trop ?) de photo argentique

Depuis fin 2020, je ne jure quasi plus que par la photographie argentique. Alors que mon Fuji X-T3 ne sortait plus que pour les tournages et projets professionnels, j’ai eu besoin de retrouver un plaisir photographique et ça s’est passé avec de la pellicule. J’ai totalement redécouvert la photographie, un œil de débutant avec une expertise de mes quinze années de pratique. Clairement, la photographie argentique m’a fait du bien, beaucoup de bien et après une année à ne faire quasiment que ça, j’ai retrouvé du plaisir dans la photographie numérique ainsi que de la créativité et de l’envie.
L’argentique a beau être incroyable, j’adore utiliser de vieux appareils, mais j’en ai également découvert les limites. Plus difficile en basse lumière, une sensation de moins déclencher de peur de rater une image et une hausse des prix… Clairement, il serait idiot de ne jurer QUE par l’argentique. Gros turn-over de matériel cette année également, car j’ai acheté des appareils, revendu d’autres pour finalement ne garder que mes favoris et d’investir dans un petit X100V que j’ai tout le temps avec moi et qui remplace désormais mes point & shoot argentiques. Il faut vraiment que je vous parle de cet appareil et de tout ce qu’il m’a appris, c’est absolument dingue ce qu’il a changé en moi.

Les dernières vadrouilles en van

Depuis 2019, les vadrouilles se font dans la majorité des cas en van. L’été dernier, c’était le dernier roadtrip avec notre second van que nous avons vendu avant l’automne… Eh oui… Plus de van… Pour l’instant !

Les dernières vadrouilles en van
Les dernières vadrouilles en van
Les dernières vadrouilles en van

Plus de van pour l’instant et pour les prochains mois, jusqu’à l’été prochain où nous devrions prendre possession de notre 3e « Yvon » pour reprendre les vadrouilles en famille. Pour l’instant, ça ne nous manque pas de trop, il faut dire que l’hiver est moins propice à la pratique, encore que, mais ça fait du bien de faire un break.
Bretagne, Pyrénées et Auvergne au programme de cette année. De beaux bivouacs, je garde d’ailleurs un souvenir incroyable d’un bivouac sur le plateau du Cézallier tout en dégustant Saint-Nectaire acheté quelques heures plus tôt. Un récit de voyage jamais raconté ici, sans doute jamais, je sais que je n’ai pas assez écrit sur mes aventures cette année.

Les dernières vadrouilles en van
Les dernières vadrouilles en van

Pour finir

Si je devais résumer mon année 2021, c’est un mix de tout ça. Des projets vidéos plus ou moins gros, beaucoup de photo argentique, du temps passé dans l’eau et la vente d’un van. 2022 arrive et beaucoup de choses devraient changer, car je suis heureux de vous annoncer qu’après des années à jongler entre la vie de salarié et celle de freelance, je me consacre désormais pleinement à ma vie de freelance en tant que photographe et vidéaste. J’ai de chouettes projets en cours et à venir, à vous faire découvrir bientôt. Ce choix est également une recherche d’équilibre, s’investir davantage sur mes projets et ne plus avoir l’inconfort de penser à deux activités. J’espère également dégager plus de temps pour le plaisir, comme aller à l’eau, créer des images, écrire sur ce blog… L’avenir nous dira bientôt ce qu’il en est.

Pour finir, voici une photo de la nouvelle habitante de la maison avec qui nous allons partager bon nombre d’aventures.

Chienchien

À très vite, joyeuses fêtes et prenez soin de vous ! 🤙

Poursuivre l'aventure...


Si tu aimes ce que j’écris ici, retrouves-moi sur Twitter 🐥 & Discord 🎮,
mais si tu veux quelques exclusivités, abonnes-toi à ma newsletter 📝.