gear ↠ 16 février 2020

Mon équipement photo et vidéo

What's in my bag - Edition 2020

Au fil de mon expérience, j’ai toujours cherché à optimiser au maximum mon matériel photo et vidéo pour qu’il réponde le plus possible à mes besoins. Performance, poids, budget et encombrement, rien est le fruit du hasard. Cette année, j’ai tout remis en question, car après 3 ans équipé chez Sony, j’ai décidé de switcher chez Fujifilm !


Pourquoi avoir quitté Nikon et Sony ?

Quand j’ai commencé la photo en 2006, je me suis naturellement équipé de matériel Nikon, D50, D80, D700 pour finir avec un Df et toute une armée d’objectifs. Je me suis toujours senti bien chez cette marque, même si elle manquait d’audace par moment, l’ergonomie et la qualité du matériel m’apportaient une entière satisfaction. En 2016, j’ai commencé à jouer avec la vidéo, ce qui m’a amené à investir début 2017 dans un Sony a6300 en complément à mon Df qui n’avait pas de mode vidéo. Très vite, la vidéo a trouvé sa place dans mes projets et l’a6300 avec son kit optique de base s’est vite imposé comme boitier principal à la place du Df.

Cette vidéo a d’ailleurs été exclusivement filmée avec l’a6300 en question et mes optiques Nikon via une bague pour adapter la monture à Sony.

Mais ce setup était un peu bancal, jouer avec deux marques n’était pas évident et devenant peu à peu vidéaste, il a fallu prendre une décision… Je quitterais totalement Nikon pour Sony à l’été 2017 !

Janvier 2020, me voilà chez Fuji 🤔 ! Que s’est-il passé ?

J’étais plutôt content de mon setup Sony, mais il me manquait un petit quelque chose sans trop savoir l’expliquer. La question d’un remplacement de boitier commençait à se poser, sans urgence, mais l’interrogation a vite laissé la place au doute. Si Sony était un choix évident en photo et vidéo en 2017, aujourd’hui, la plupart des marques proposent des features super intéressantes et il est désormais facile d’y trouver son compte.

Voulant améliorer les performances en vidéo, retrouver une belle science couleur qui me manquait depuis Nikon et avoir un peu plus de choix optiques tout en conservant un boitier compact, léger et compatible avec un caisson étanche, mon choix s’est donc porté sur un Fujifilm X-T3.


Mon équipement en 2020

Mon équipement photo et vidéo chez Fujifilm

Mon Fujifilm X-T3 (1) est dans la majorité des cas accompagné du Fuji XF 23mm f/1.4 (2) qui est un peu ma focale à tout faire. En complément, j’ai choisi l’excellent Fuji XF 56mm f/1.2 (3) et le Fuji XF 100-400mm (4) qui me permettent de couvrir tous mes besoins en seulement 3 objectifs.

Dans le caisson étanche (5), j’y installe le X-T3 avec le 23 ou le 56, en hublot plat ou en dôme selon les besoins. J’hésite à investir dans un grand-angle comme le Fuji 10-24mm uniquement pour couvrir quelques besoins en watershot, mais j’aimerais m’en passer, ce n’est pas la plage focale que j’apprécie le plus.

Depuis quelques mois, j’utilise l’excellent Dji Ronin-SC (6) qui est tout simplement incroyable en termes d’utilisation, de finition et d’ergonomie. Pour avoir utilisé quelques autres modèles de gimbal avant de tester la gamme Ronin, c’est vraiment le jour et la nuit. Je n’ai pas eu à le changer après avoir quitté Sony, le poids de mon setup Fuji passe largement dessus.

L’autonomie de mon X-T3 étant quand même largement supérieure à mon ancien a7rII, j’ai eu à investir dans un peu moins de batteries supplémentaires pour une autonomie similaire en tournage. Mon choix s’est bien évidemment porté sur 2 batteries Patona NP-W126S (7) compatibles avec le mode boost du boitier et d’excellentes qualités. J’ai complété cet achat par un chargeur double en USB (8), moins encombrant et plus facile à emmener avec soi en van ou en voyage. Pour compléter mon lot de cartes Sandisk Extreme Pro, j’ai profité de l’offre de lancement à -50 % pour investir dans 2 SD Manfrotto Pro RUGGED de 64Go (9). Manfrotto se lance sur ce marché, j’en suis pour l’instant très content, mais on verra sur le long terme si c’est digne de la qualité des SD Sony Tough.

L’indispensable kit de nettoyage optique (10) m’accompagne toujours. Côté devices, j’ai remplacé en 2019 mon MacBook Pro par un Mac Mini et un iPad Pro 11 256Go (11) qui m’accompagne partout. Énorme coup de cœur pour cette tablette qui me sert pour plus de 90 % de mes tâches, du simple divertissement au montage vidéo en passant par le post-traitement sur Lightroom CC. Pour les filtres, j’ai choisi du Hoya (12) avec bien évidement un UV protecteur sur chaque objectif et 2 filtres ND 8 + 64 pour la vidéo. Afin de gagner en confort et rapidité, j’ai équipé mes objectifs et filtres d’un kit Manfrotto XUME aimanté.

Côté son, mon fidèle Rode VideoMic Pro (13) est toujours là, mais chez Captain Yvon Studio, nous avons également investis dans un Rode NTG4+ et un enregistreur Zoom H4NPRO pour donner encore plus de valeur aux sons dans nos projets.

Peak Design est une marque d’accessoires que j’adore ! Je possède quelques accessoires vraiment cool de la marque comme le Shell (14) qui me permet de protéger mon boitier des intempéries, ou encore la sangle Slide qui est juste d’une qualité extraordinaire. Depuis peu, j’ai investi dans la Tech Pouch (15) qui me suit un peu partout, d’un sac à un autre, de la maison au van… Avec tout le nécessaire (chargeurs, multitool, etc…) dont j’ai besoin chaque jour.

Pour finir cette présentation, je n’évoquerai aucune GoPro, je n’en ai plus, j’ai tout revendu ainsi que le drone. Pour la GoPro, je l’utilisais de moins en moins et c’est ainsi que j’ai décidé de m’en séparer. Pour la question du drone, c’est différent. Ça reste un outil très utile, mais chez Captain Yvon, nous avons tout simplement décidé d’investir dans un seul drone que l’on se partage à deux. Nous sommes en pleine interrogation pour le renouveler, c’est pourquoi je ne m’attarderais pas plus sur le sujet.