Journée Mondiale de l’Environnement

Posted on juin 5, 2018

« The greatest threat to our planet is the belief that someone else will save it » – Robert Swan

Aujourd’hui, c’est la #JourneeMondialeEnvironnement, l’occasion d’attirer l’attention sur des choses qui paraissent bénignes et qui pourtant pourrissent notre planète.

La #JourneeMondialeEnvironnement ne doit pas être une exception dans l’année pour se sentir impliqué dans le respect de l’environnement. Chaque jour devrait l’être, chaque citoyen devrait se sentir impliqué au quotidien en menant des actions qui peuvent parfois sembler inutiles et futiles, mais qui bout à bout sont LA solution pour espérer un avenir meilleur et ne pas attendre une solution de la part de nos dirigeants !

Aujourd’hui, on a tendance à être ancré dans notre routine et pas vraiment prêt à faire autrement, alors que changer ses habitudes, c’est bien plus facile qu’on le croit. Le plus dur, c’est de vouloir.
Tout le monde peut faire ses courses avec des sacs en tissus réutilisables (tote bag, sacs à légumes en tissus, sac à pain…) pour refuser qu’on vous donne des sacs plastiques ou papiers.
Le meilleur moyen pour nous, citoyens, de faire entendre notre voix c’est de ne pas acheter ce qui ne nous convient pas. En achetant 5 centimes à la caisse un sac plastique, on crée une demande qui pousse les supermarchés à en commander des nouveaux. Si demain, on arrive tous avec des sacs en tissus réutilisables, il n’y-a aura plus besoin d’avoir des sacs plastiques en caisse et ces même sacs arrêteront de se retrouver à polluer nos montagnes, nos rivières, nos océans et à tuer des millions d’animaux. C’est qu’un exemple mais dupliquez ça, à tout ce que vous voulez et vous verrez que chacun de nos gestes ont un impact.

Trier et recycler, c’est bien. Ne pas générer le déchet c’est encore mieux.

#SingleUsePlasticsSucks

Les produits jetables en plastique sont un vrai fléau pour notre planète : les bouteilles, gobelets, couverts plastiques peuvent facilement être remplacés par une gourde, une tasse… Il y-a aussi des brosses à dent dont on ne jette jamais le manche mais dont on remplace seulement la tête et qu’on peut retourner à la marque pour la faire recycler, ne plus utiliser de coton tige mais les remplacer par un oriculi. Tant de choses encore, on est pas parfait, loin de là, mais on peut tous faire des efforts qui très vite deviennent nos nouvelles habitudes dont on est fiers de parler ensuite. Car oui, c’est une fierté de parler à quelqu’un d’un oriculi, d’un tote bag pour faire prendre conscience du problème que génèrent ces petits gestes qui nous paraissent insignifiants et qui pourtant sont en en train de dégrader notre planète et de s’agglutiner tous ensemble dans l’océan pour créer un 7ème continent fait de plastique et de déchets.

#LeaveNoTrace

Si les déchets se retrouvent aussi dans la nature, c’est parce que trop de gens jettent encore leurs détritus par terre en rando, à la plage, dans la rue, sur la route alors que s’ils ont pu l’amener jusqu’ici plein, il n’y-a pas de raison de ne pas pouvoir le ramener vide jusqu’à une poubelle. Opter pour une gourde, une tasse et des produits réutilisables génèrera moins de déchets à devoir jeter et surtout ceux là on ne les jette pas dehors. Alors pourquoi faire pareil avec le plastique à usage unique ? Il n’y-a aucune excuse ! À nous d’abandonner l’usage du plastique à usage unique, ça n’a rien de compliqué.

Notre but en partageant ça, c’est commencer une conversation, essayer à notre échelle de faire prendre conscience de l’impact de notre consommation sur notre planète et la nature qui nous entoure. Montrer que des solutions alternatives sont possibles et qui n’ont rien d’abominables ou d’insurmontables à intégrer dans notre mode de vie. Certains diront qu’on est peut être un peu naïfs mais on croit encore que tout le monde, et surtout notre génération et celles qui suivent peuvent faire bouger les choses. Et pourtant on le sait bien, aujourd’hui, certains feront le bon geste mais il est fort à parier que dès demain, une grande partie de ceux qui auront lu notre texte, iront faire leur course en prenant un sac plastique à la caisse… Car demain ce ne sera plus la journée mondiale de l’environnement, et que demain “c’est ok d’être un peu moins écolo !”. Mais non. Alors ne soyez pas radicaux, faites ça à votre rythme, mais commencer par un pas en avant c’est mieux que pas de pas du tout.

Nous sommes LA SOLUTION, arrêtons de l’attendre !

Leave a Reply