technique ↠ 23 novembre 2020

La bonne météo

Confessions d'un accro aux applications météo.

Ceux qui me connaissent bien savent que mon iPhone pourrait être assimilé à un benchmark d’applications météo. Que voulez-vous, j’adore connaître de façon précise le temps qu’il fera ! Il faut dire que depuis tout petit, je pratique des sports qui demandent à s’intéresser à la météo. La voile pendant plus de 10 ans, le kitesurf pendant 20 ans et le surf depuis une quinzaine d’années. Je pense qu’habiter au bord de la mer est aussi une raison de plus pour s’intéresser aux différents phénomènes météo.
Depuis un an également, je roule à vélo tous les jours pour aller bosser et c’est une motivation supplémentaire de consulter les bonnes sources afin de savoir comment s’équiper.


Dans cet article, j’ai décidé de présenter les sites et applications que je consulte et pour quel usage. Je pourrais dire que c’est un peu le meilleur des applications météo, mais soyons objectif, l’application météo parfaite n’existe pas et il faut souvent croiser quelques sources pour arriver à quelque chose de plus ou moins fiable.
Déjà, il faut savoir qu’au-delà de 48 h, les prévisions sont plus une tendance qu’une information à prendre pour argent comptant. Et dans les 48 h, il peut y avoir pas mal de changements, c’est pourquoi je consulte plusieurs fois par jour les prévisions. Voilà déjà à quoi ressemble mon iPhone aujourd’hui, vous remarquerez déjà 4 sources météo sur cet écran et une cinquième est cachée dans le widget du haut qui en réalité, est une pile de widgets !

La bonne météo

La météo de tous les jours

Que ce soit pour prendre mon vélo ou même jardiner, j’aime bien avoir une vision globale de la météo de la journée. Pour ce faire, j’utilise deux applications dont je croise les données, bien qu’elles soient souvent d’accord.

Meteoblue est vraiment une référence et j’aime sa précision ainsi que son radar de prédiction des pluies. Ça m’est vraiment utile lors d’une journée à averses, savoir s’il vaut mieux attendre 10 min que le grain passe ou si c’est mort et que je serais trempé quoiqu’il arrive. L’application offre même un détail heure par heure et sur 7 jours, mais comme je l’ai dit avant, au-delà de 48 h, c’est plutôt pour avoir une tendance. Meteoblue a beau être précis, son ergonomie et son interface laissent à désirer.

La bonne météo
La bonne météo

En complément et en plus sexy, j’utilise Hello Weather sur le modèle météo Dark Sky même si je peux switcher entre les modèles disponibles à tout moment. J’ai juste constaté que Dark Sky était le plus en cohérence avec la réalité me concernant. Dans un monde idéal, j’aimerais que Hello Weather embarque l’API de Meteoblue histoire d’avoir un modèle supplémentaire et me débarrasser d’une application en passant. Mais ça n’est pas (encore) le cas. Quant au rachat de Dark Sky par Apple, on peut imagine dans un futur prochain d’avoir une belle mise à jour de l’application par défaut, ce qui pourrait rendre mon utilisation de Hello Weather obsolète ! À suivre…
Cependant, j’aime énormément l’interface moderne de Hello Weather, son widget parfaitement adapté à iOS 14 et sa version Apple Watch qui complète cette vieille météo.

La météo pour mon usage de la mer

Surf, bodysurf ou tout simplement watershot, j’ai besoin d’un peu plus de données que la température et la couverture nuageuse. Température de l’eau, taille et orientation de la houle, force et orientation du vent, marées… C’est de suite un peu plus compliqué de savoir où aller en fonction des conditions météo. Pour cela, j’utilise quelques applications qui me permettent de faire ma petite popote en croisant les différentes informations.

Les accrocs aux sports nautiques connaissent sans aucun doute Windguru, qui est un peu le site que tout le monde consulte. C’est d’ailleurs un site que je consulte très fréquemment et si l’application n’existe plus sur iPhone, j’utilise depuis Windy (le bleu) pour retrouver des données similaires et bien présentées. En un coup d’œil, on a quasiment toutes les informations nécessaires pour les jours à venir. Ça permet de croiser les prévisions d’un spot à un autre et choisir celui qui devrait être le meilleur pour la pratique nautique.

Pour essayer d’y voir un peu plus loin, j’aime également observer les cartes météo et Windy (le rouge), c’est sa spécialité ! C’est une application qui offre un forecast détaillé que je pourrais très bien utiliser au quotidien, mais son réel intérêt est bien de voir ce qui se passe au loin et voir les phénomènes évoluer et arriver sur la zone qui nous intéresse. C’est ainsi que je commence à être excité quand je vois des grosses tempêtes sur l’Atlantique former une grosse houle que j’espère voir arriver chez moi.

La bonne météo
La bonne météo
La bonne météo
La bonne météo

En complément de la paire de Windy, je consulte également la marée, car chaque coefficient et marée a une incidence sur le comportement des spots. À ce petit jeu marée.info est un grand classique, son application est très complète et les complications pour Apple Watch très nombreuse, ce qui n’est pas sans me déplaire, mais ça, j’en reparlerai à une autre occasion.
Les prévisions c’est bien beau, mais savoir ce qu’il y a en réel, c’est encore mieux ! Et pour la houle, rien de mieux que de consulter les données de bouées houlographes. Sur iPhone, il y a une super application qui fait ça et que j’ai mise sur la pile de Widgets de mon homescreen et sur mon Apple Watch, il s’agit de Buoywatch. En un coup d’œil, nous avons le relevé des dernières heures, la taille et la période de la houle ainsi que son orientation et température de l’eau.

Voilà, c’est un workflow que j’essaye de simplifier au maximum en sélectionnant au mieux les outils, mais dès que l’on se passionne un peu pour un sport nature, on se rend vite compte que la météo n’est pas à prendre à la légère.


Envie d’échanger sur le sujet avec moi ? Rejoins-moi sur Twitter 🐥 !

Outline, la lettre


Si tu aimes ce que j’écris ici, alors je t’invite à t’abonner à Outline, ma newsletter 📝.